Qu’est-ce que la Sadaqah ?

La Sadaqah (charité) est le concept de donner la charité volontairement fi sabillilah (pour la cause d’Allah).  Pour les musulmans, les actes charitables constituent un élément essentiel de la pratique religieuse. Nombreux sont les textes coraniques et prophétiques qui plaident en sa faveur en la définissant et en motivant de la pratiquer.

Pour un musulman, entreprendre une action de charité est un moyen de recevoir l’aide et la protection d’Allah, d’effacer ses péchés, d’échapper au châtiment, de remercier le Seigneur pour ses bienfaits et de mériter le paradis.

Les mécanismes de charité et de bienfaisance établis par la religion (la Sadaqa, la Sadaqa Jariya, le Waqf et la Kaffara, etc) ont eu un impact sans précédent sur la vie de la population : soutien significatif aux plus vulnérables (nourrir les affamés, parrainer les orphelins, soutient aux veuves…) affranchissement des esclaves, et expansion du système d’éducation et de santé, etc.).

 

La Sadaqa ne se limite pas au don d’argent

Selon le Prophète Muhammad (paix soit sur lui) :

Chaque acte de bonté est une aumône.  Boukhari

Le Prophète (paix soit sur lui) a qualifié d’aumône (sadaqa) certains actes tels que le fait de sourire aux gens, dire de belles paroles, de saluer, conseiller le bien et proscrire le mal, être hospitalier à l’égard des invités, transmettre ses connaissances, réconcilier deux personnes, indiquer la route à une personne perdue, rester loin des péchés, ôter de la voie tout objet dérangeant, subvenir aux besoins de sa famille, proposer son aide aux personnes handicapées, planter un arbre ou encore offrir de l’eau.

Ainsi de simples bonnes actions comme un sourire, ou un coup de main, sont considérées comme des actes de Sadaqah.

Un certain nombre de hadiths du Prophète (paix soit sur lui) soulignent les mérites de donner la Sadaqah.

 L’aumône éteint le péché exactement comme l’eau éteint le feu…  Al-Tabarani

L’aumône éteint la colère de Dieu et repousse la mort atroce…
Al-Baïhaki

Protégez votre argent en donnant la zakat et soignez vos malades par l’aumône…
Al-Tabarani

L’ombre du croyant le Jour de la Résurrection sera sa charité.
At-Tirmidhi

 Protégez-vous du feu, ne serait-ce qu’avec une moitié d’une datte. Et si vous ne trouvez pas cela, faites-le avec une bonne parole  Boukhari

 

SADAQA JARIYA

Un concept important au sein de la tradition Islamique est l’idée de Sadaqah Jariyah, une « charité permanente ». Le Prophète (paix soit sur lui) a dit :

  Lorsqu’une personne meurt, toutes ses œuvres sont interrompues sauf trois : une aumône continue (Sadaqa jariya), une science bénéfique propagée, ou un enfant pieux qui fait des invocations en faveur de ses parents.  – Muslim

Par conséquent, de nombreux musulmans sont désireux de donner la charité qui continuera d’avoir des avantages pour les gens après leur mort, et qui continuent aussi à leur procurer une récompense.

Tout don de bienfaisance qui continue d’avoir des effets positifs sur une communauté à long terme, au-delà des secours immédiats, peut être considéré comme une Sadaqah Jariyah : la construction d’écoles et d’hôpitaux; l’installation de systèmes d’approvisionnement en eau potable; transformer une superficie de terre en une ferme qui continue de donner des récoltes pour les années à venir; aider une famille pauvre à démarrer une entreprise qui continue de générer des profits pour les générations futures…

Essentiellement, La Sadaqah Jariyah est ce que le secteur du développement international appelle aujourd’hui le « développement durable », promu par l’islam il y a plus de 1400 ans, et englobe la majorité des programmes de développement durable menés aujourd’hui par les ONGs.

© Islamic Relief © 2020 | Tous droits réservés | organisation caritative enregistrée sous le numéro 328158