En réponse au rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) d’aujourd’hui, Islamic Relief lance un autre appel à une action audacieuse et urgente pour éviter une catastrophe climatique.

« Nos pires craintes sont maintenant la réalité, car le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) confirme que la menace du changement climatique est déjà une réalité », déclare Shahin Ashraf, notre chef du Global Advocacy.

« Le monde est en train de s’embraser. Nous vivons une catastrophe climatique l’une après l’autre, y compris des inondations en Allemagne ; inondations soudaines au Soudan ; des incendies dévastateurs dans le sud de l’Europe et en Turquie ; et des pays comme Madagascar, l’Afghanistan, la Somalie et l’Éthiopie sont au bord de la famine.

Le réchauffement de la planète est causé par les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine. Nous subissons des ravages à grande échelle, même avec la hausse actuelle des températures. Ces changements à grande échelle dans l’évolution climatiques induits par le changement météorologique alimentent la faim et déplacent des millions de personnes de leurs foyers.

La science montre de manière écrasante que les impacts du réchauffement climatique frappent le plus durement les communautés les plus pauvres du monde, mais aucune communauté n’est épargnée.

« Le rapport du GIEC énonce une « catastrophe », et c’est un signal d’alarme pour nous tous. D’innombrables communautés déjà vulnérables souffrent déjà – Islamic Relief en voit les conséquences de première main. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider, mais des gens meurent à cause d’un manque d’action pour lutter contre le changement climatique.

« La menace du changement climatique est réelle ; ses dangers se déploient au moment où nous parlons, et la catastrophe est à venir si le monde continue de ne pas agir.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré que le rapport était un « code rouge pour l’humanité », mais qu’il est toujours possible d’éviter une catastrophe climatique – si les dirigeants mondiaux agissent rapidement et courageuse.

« Aujourd’hui plus que jamais, nous exhortons les dirigeants mondiaux à faire ce qu’il faut et à agir rapidement pour réduire les dommages déjà causés », ajoute Shahin Ashraf, soulignant que nous devons réduire les émissions de gaz à effet de serre de 45 à 50% d’ici 2030 et atteindre zéro d’émission nette d’ici 2050.

Pendant des années, Islamic Relief a fait campagne pour que des mesures soient prises pour lutter contre le changement climatique et soutient les communautés en première ligne de la crise climatique. Avec votre soutien, nous pouvons faire plus : s’il vous plaît faites un don maintenant.

© Islamic Relief © 2021 | Tous droits réservés | organisation caritative enregistrée sous le numéro 328158