Tuesday September 20, 2022

AGNU 2022

“Pas d’eau, pas de nourriture, une vie sans espoir. Par-dessus tout, mes enfants sont affamés. Ils sont au bord de la mort. S’ils ne reçoivent pas de nourriture, j’ai peur qu’ils ne meurent.” – Sumaya, 32 ans, mère de quatre enfants, camp de personnes déplacées dans la région de Somali, Éthiopie.

Chers États membres des Nations unies,

Nous, les 238 organisations non gouvernementales soussignées travaillant avec les communautés les plus vulnérables et témoins des effets catastrophiques de la crise alimentaire mondiale sans précédent qui se déroule actuellement, vous demandons de toute urgence d’agir immédiatement pour éviter davantage de souffrances inutiles.

De la Somalie à Haïti, du Sud-Soudan au Yémen, de l’Afghanistan au Nigéria, la vie des gens dans les contextes les plus fragiles est dévastée par une crise alimentaire mondiale, alimentée par un mélange mortel de conflits, de changement climatique, de hausse des coûts et de crises économiques, exacerbée par le COVID-19 et le conflit en Ukraine.

Cinquante millions de personnes ne sont plus qu’à un pas de la famine. Plus de 345 millions d’autres ploient sous le poids écrasant de la faim, luttant pour nourrir leur famille et risquant de mourir.

Derrière ces statistiques se cachent des personnes réelles, et l’inaction a des conséquences horribles et réelles sur la vie et la mort. Pour la femme qui a fui son pays pour échapper à la violence de la guerre et qui voit maintenant sa ration alimentaire réduite de moitié ou complètement suspendue. Pour l’enfant affamé contraint d’abandonner l’école pour travailler afin que sa famille puisse manger. Pour la jeune fille contrainte au mariage, où elle est confrontée à l’exploitation et aux abus sexuels. Et pour la personne qui s’occupe d’un jeune enfant souffrant de malnutrition sévère et qui fait un long voyage pour se faire soigner, avant de découvrir que la clinique est fermée en raison d’un manque de fonds.

La communauté internationale et les gouvernements nationaux manquent à leur devoir et ont privilégié les intérêts politiques et économiques au détriment du bien-être des enfants, des familles et des communautés les plus vulnérables du monde. Alors que les dirigeants politiques ont fait de nombreuses promesses, dans les villes, les villages, les camps de réfugiés et les camps de déplacés internes où des millions de vies sont en jeu, bien trop peu de choses ont changé.

Dans un monde d’abondance, laisser les gens mourir de faim est un choix politique. Nous vous demandons, en tant que dirigeants du monde, de prendre des mesures urgentes pour endiguer cette crise et prévenir les crises futures. Vous devez immédiatement fournir les fonds nécessaires pour atteindre 50 millions de personnes au bord de la famine et sauver des vies MAINTENANT. Vous devez également aider les pays et les communautés vulnérables à renforcer leur résilience dès maintenant. Et vous devez prendre des mesures pour anticiper, prévenir et préparer les crises ultérieures afin d’assurer l’avenir, notamment en fournissant les fonds nécessaires pour le climat, la réaffectation des droits de tirage spéciaux et un allégement significatif de la dette.

Nous ratons sans cesse l’occasion de lutter contre la faim et la misère en ne réagissant pas assez rapidement aux alertes précoces pour sauver des vies, renforcer la résilience et réaliser les investissements judicieux nécessaires pour résoudre durablement les crises de la faim à long terme. Si la pandémie nous a appris quelque chose, c’est que la prévention est plus humaine et beaucoup moins coûteuse que d’attendre pour réagir. Le manque de volonté politique et l’incapacité des institutions à agir rapidement avant que le pire ne se produise signifient que les gens sont laissés à eux-mêmes, passant de crise en crise. Les gens ne meurent pas de faim, ils sont affamés.

En accompagnement de cette lettre, nous présentons une série de recommandations spécifiques pour aider à résoudre la crise alimentaire actuelle et prévenir les crises futures, approuvées par des ONG du monde entier.

Nous avons déjà perdu beaucoup trop de temps – les familles avec lesquelles nous travaillons chaque jour ont besoin d’une action MAINTENANT. La vie de millions de filles, de garçons, de femmes et d’hommes dépend des mesures audacieuses et courageuses que vous, les États membres des Nations unies, prendrez – ou ne prendrez pas – lorsque vous vous réunirez à l’Assemblée générale des Nations unies dans les semaines à venir. Nous ne devons pas laisser les gens mourir de faim sous notre surveillance. La famine n’a pas sa place au XXIe siècle.

Recommandations stratégiques

Nous appelons les États membres des Nations unies à faire preuve de leadership politique face à la crise alimentaire mondiale en traduisant leurs promesses en actions immédiates. La prévention et l’atténuation de la famine, aujourd’hui et à l’avenir, doivent être une priorité absolue de l’Assemblée générale des Nations unies de cette année. Cela signifie qu’il faut fournir un financement suffisant, rapide, flexible et pluriannuel pour sauver des vies dès maintenant, et promettre de travailler collectivement pour tenir les engagements pris pour atteindre l’objectif ” Zéro Faim ” et mettre fin aux crises de la faim une fois pour toutes.

Sauver des vies maintenant

  • Fournir immédiatement les fonds nécessaires pour sauver la vie des 882 000 personnes souffrant de la faim de façon catastrophique et pour empêcher 50 millions d’autres personnes de sombrer dans la faim de façon catastrophique. Le financement doit être pluriannuel, flexible et non affecté, et additionnel afin de ne pas détourner les fonds d’autres réponses humanitaires urgentes.

  • Donner la priorité au soutien des acteurs locaux, y compris les organisations dirigées par des personnes touchées par la crise, qui sont souvent les mieux placées pour anticiper et répondre rapidement aux urgences.

  • Garantir l’accès humanitaire par une diplomatie humanitaire accrue et empêcher l’utilisation de la faim comme arme de guerre.

  • Garantir un soutien à la programmation multisectorielle tenant compte du genre et de l’âge, qui s’attaque aux effets cumulés de la faim sur les personnes vulnérables, tels que les risques accrus de protection, de santé et de violence sexuelle et sexiste.

  • Donner la priorité aux efforts visant à prévenir et à traiter l’émaciation chez les enfants, en mettant l’accent sur les 1 000 premiers jours.

Renforcer la résilience

  • Redoubler d’efforts pour renforcer les systèmes alimentaires qui fournissent des aliments abordables, sains et nutritifs pour tous et améliorent l’environnement naturel, y compris dans les endroits les plus fragiles et touchés par des conflits. Pour cela, il faut

  • Soutenir les petits exploitants agricoles, hommes et femmes, afin d’augmenter durablement la production locale d’aliments culturellement appropriés, sains et nutritifs.

  • Renforcer le fonctionnement des marchés agricoles locaux, nationaux et régionaux et des systèmes commerciaux pour améliorer la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance des petits exploitants et les petites et moyennes entreprises.

  • Veiller à ce que les réponses politiques à la crise alimentaire mondiale contribuent à stabiliser les principaux marchés de denrées alimentaires et de produits de base, et à minimiser les effets négatifs sur le commerce agricole, la sécurité alimentaire et les prix des produits de base aux niveaux mondial, régional et national pour les plus vulnérables.

  • Adhérer aux directives et principes internationaux élaborés par le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) et à d’autres engagements internationaux.

  • Intensifier les efforts politiques pour prévenir et résoudre les conflits et accélérer les efforts d’atténuation et d’adaptation au climat, notamment en soutenant les initiatives locales en matière de consolidation de la paix et d’action climatique.

  • Renforcer les systèmes d’alerte précoce, en veillant à ce qu’ils incluent les communautés les plus marginalisées. Les systèmes d’alerte précoce doivent systématiquement déclencher des actions anticipées et des actions précoces, en veillant à ce qu’un préfinancement dédié soit disponible pour ces déclenchements.

  • Soutenir les efforts pour travailler sur l’ensemble du lien en veillant à ce que les actions de développement augmentent les investissements dans le traitement des causes profondes et des facteurs sous-jacents des crises de la faim, en particulier dans les contextes fragiles et touchés par des conflits.

Assurer l’avenir

  • Doubler le financement de l’adaptation au climat sous forme de subventions, y compris le soutien aux petits exploitants, et respecter l’engagement de fournir 600 milliards de dollars de financement climatique pour la période 2020-2025, et soutenir la création d’un mécanisme de financement des pertes et dommages.

  • Réaffecter au moins 100 milliards de dollars en droits de tirage spéciaux au Fonds monétaire international et par le biais des banques multilatérales de développement, y compris le Fonds international de développement agricole. Demander à la Banque mondiale d’aller au-delà de l’engagement supplémentaire de 12 milliards de dollars sur 15 mois pour répondre à la crise de la faim dans le monde ; et prendre l’initiative de l’allègement de la dette.

  • Financer intégralement les interventions nutritionnelles fondées sur des données probantes, conformément au Cadre d’investissement pour la nutrition.

Signées par:

“Constitution” Researches Foundation
Action Against Hunger
Action in Semi-Arid Lands (ASAL)
Action Jeunesse pour le Développement
ActionAid Senegal
Adventist Development and Relief Agency (ADRA)
Afghanistan Youths Social and Educational Organization (AYSEO)
Africa Network for Environment and Economic Justice (ANEEJ)
African Forum for International Relations in Research & Development (AFIRRD)
Afrihealth Optonet Association (CSOs Network)
Aga Khan Foundation
Age International
Agency for Technical Cooperation and Development (ACTED)
Akad Cultural Institute
Al Itqan Orphanage Foundation
Alboan Foundation
Alliance Nationale de Lutte contre la Faim et la Malnutrition (ACFM Niger)
Alliance2015
Ananda Marga Universal Relief Team (AMURT)
Andre Foods International (AFI)
Aquaculture Zimbabwe
Arava Institute for Environmental Studies
Asamblea de Cooperación por la Paz (ACPP)
Assistance Mission for Africa
Association for Forests, Development and Conservation (AFDC)
Association for Promoting Sustainability in Campuses and Communities (APSCC)
Association For Promotion of Sustainable Development
Association Malienne pour la Survie au Sahel (AMSS)
Ban Ki-moon Centre for Global Citizens
Bangladesh Nari Progati Sangha (BNPS)
Banlieues du Monde Mauritanie
Basic Education and Employable Skill Training Pakistan (BEST-Pak)
Benevolence Coalition for Humanitarian Relief (BCHR )
Bread for the World
Canadian Feed the Children
Carbone Guinée
CARE Ethiopia
CARE International
Caritas Africa
Caritas Burkina Faso (OCADES)
Caritas Internationalis
Caritas Zimbabwe
Catholic Agency for Overseas Development (CAFOD)
Catholic Relief Services
Center for Environmental Governance (CEGO)
Centre d’Actions Sociales pour le Développement Intégré (CASDI, asbl)
Centre for Human Rights and Climate Change Research
Centre Oecuménique pour la Promotion du Monde Rural
Centre Stratégique Pour La Promotion Du
Développement Durable (CSPDD)
Centro de Incidencia Ambiental (Environmental Advocacy Center)
Centro de Investigaciones para la Equidad Política Pública y Desarrollo (CIPE)
Chefs’ Manifesto
ChildFund Alliance
Children International Rep. Dominicana
Christian Aid
Christian Blind Mission Ireland
Civil Society Advocacy Network on Climate Change and the Environment Sierra Leone (CAN-SL)
Climate Change Africa Opportunities (CCAO)
Co-operative Development Foundation of Canada (CDF)
Coalition Tunisienne pour la Transparence des l’Énergies et le Mines
COAST  Foundation
Comitato Internazionale per los Sviluppo dei Popoli (CISP)
Community Action Against Plastic Waste (CAPws)
Community Initiatives for Development in Pakistan
Concern Worldwide
Congressional Hunger Center
Conseil Communal de la Jeunesse de Matete
Converge Global Youth Movement World Evang. Alliance
Cooperation Canada
Deutsche Welthungerhilfe
Development Initiative for Community Impact
Développement International Desjardins
Dignity Now
Dochas
Don Bosco Aid
Dr Uzo Adirieje Foundation (DUZAFOUND)
DRC INGO Forum
Earth Regenerative Project Sierra Leone
Ecological Restorations
Educo
Emonyo Yefwe International
Entreculturas
Environmental Green Cross Organization
Eritrea Focus
EuroMed Rights
Farm Africa
Fédération Mondiale des Organisations d’ingénieurs
Federation of Somali Trade Unions
Feeding San Diego
Food for the Hungry
ForAfrika (formerly JAM Int)
Foundation for Rural Development (FRD)
Galaxy Helping Hands
Global Communities
GOAL USA
Good Neighbors Bangladesh
Grassroots Relief and Development Agency (GREDA)
Green Hill
Greenway International Foundation
Hamraah Foundation
Hebrew Immigrant Aid Society (HIAS)
Helen Keller International
HelpAge Deutschland
HelpAge International
Hope Worldwide Pakistan
Human and Environmental Development Agenda (HEDA Resource Centre)
Human Environmental and Leadership Prevalent Center (HELP Center)
Human Environmental Association for Development (HEAD)
Human Rights First Rwanda Association
Humanitarian and Development Consortium (HDC)
Humanity & Inclusion
Humedica e.V Germany
Ikot Ekpene Women Food & Cash crops MPCS
IMPACT Initiatives
info.nodes
Initiative for Educational Awareness and Economic Development

Initiatives for Safe Migration and Social Justice
Instituto Árvores Vivas para Conservação e Cultura Ambiental
InterAction
International Centre for Environmental Education and Community Development (ICENECDEV)
International Centre for Ethnic Studies Sri Lanka
International Helping for Young
International Medical Corps
International NGO Forum on Indonesian Development (INFID)
International Rescue Committee
International Youth Council Yemen (IYCY)
INTERSOS
Interwaste R & D (EA) Trust
Islamic Relief USA
Islamic Relief Worldwide
Jadir Taekwondo Association (AJTKD)
Kasupe Ministries Malawi
Kenya Red Cross Society
Kikandwa Environmental Association
Kurdistan Organization for Human Rights Watch
Lifecare Foundation
Light for the World
Maarif Orgnization for Humanitarian Aid and Development
Malnutrition Matters
Maryknoll Fathers and Brothers
Maryknoll Office for Global Concerns
Medair
Media Centre Against Malnutrition (MeCAM)
Medicus Mundi
Mercy Corps
Mercy-USA for Aid and Development
Micronutrient Forum
MIDMAR Organization
Misean Cara
Mouvement d’organisation des ruraux pour le développement (M.O.R.D)
Movimiento por la Paz (MPDL)
Muslim Aid
Muslim Hands
Naga City People’s Council
National Campaign for Sustainable Development Nepal
National Council of Non Governmental Organisations Kenya
National Foundation for Development and Humanitarian Response (NFDHR)
New Apostolic Centre for Development (NCD)
Norwegian Church Aid (NCA) Somalia
Norwegian Refugee Council (NRC)
Nutrisan
OFIYA Coalition for Democracy and Electoral Integrity
OIREN (ONG Internationales représentées au Niger)
ONG Akarass
ONG Itodju
ONG MPLCI (Mouvement Pour la Lutte Contre l’Injustice)
ONG Vie Agréable
Organization of Rural Associations for Progress Zimbabwe (ORAP)
Outreach Social Care Project
Palestine Green Building Council
Peace Ambassadors Centre for Humanitarian Aid and Empowerment
People to People Volunteers
Perkumpulan Gemawan
Plan International
Plan International Australia
Plan International Canada
Plan International Germany
Plan International Italy
Plan International Spain
Praja Abhilasha Network
Première Urgence Internationale
Presbyterian Church (USA)
Radio Soleil Kar-Uba
Reacción Climática
Reachout Salone
RealFoodSystems.org
Red uniendo manos Perú (Joining Hands Perú)
Réseau Professionnel des Jeunes ADEN
Resource Integration Centre (RIC)
Rising Out of the Ashes (ROOTA)
Rural Area Development Programme (RADP)
Save the Children
SDG2 Advocacy Hub
SHARECITY
Shifa Foundation
Sierra Agri Foods
Smile Again Africa Development Organization
Society for Conservation and Sustainability of Energy and Environment in Nigeria (SOCSEEN)
Somali Youth Development Foundation (SYDF)
Standing Together for Nutrition Consortium
Stichting Mission Lanka
Support Activities for Poor Producers Nepal (SAPPROS)
Sustainable Development Policy Institute
Synergie des Ongs Nationales pour les Actions Humanitaires (SONAH)
Tamdeen Youth Foundation
Tearfund
The Association for the Right to the Difference Promotion
The Global FoodBanking Network
The Hunger Project
The Lebanese Organization for Studies and Training (LOST)
The Light
The ONE Campaign
The Oslo Center
The Power of Nutrition
Transparency International Taiwan Chapter
Trócaire
UmminRashida Care Foundation
Union des Amis Socio Culturels d’Action en Developpement (UNASCAD)
Union of Rural Farmers Association (URFA) / SUN Civil Society Alliance of Liberia
United Mission for Relief and Development
United Nations Association of San Diego
Universal Versatile Society
University of Greenwich
Voice and Accountability Platform
Wageningen University & Research
War Child Canada
West Support inc.
Women Access to Relief and Development Actions (WARDA)
Women Empowerment Against Poverty of Nepal (WEAPoN)
World Accord
World Vision International
Yemen Family Care Association
Young Power in Social Action (YPSA)
Youth Enlightenment Forum
Youth Foundation of Bangladesh
Youth Love Egypt Foundation
Zéro Pauvre Afrique

© Islamic Relief © 2022 | Tous droits réservés | organisation caritative enregistrée sous le numéro 328158

OFFREZ UN PRÉSENT: