Le directeur d’Islamic Relief – Liban, Nidal Ali, a déclaré :

 

Nous sommes tous sous le choc après l’explosion d’hier. J’étais à la maison et les portes vitrées de notre balcon sont fracassées – au début, nous avons pensé que c’était un tremblement de terre.

C’est une nouvelle tragédie pour un pays déjà en crise sur de multiples fronts. L’économie est au pire depuis des décennies, avec près de la moitié de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté et 35% sont sans emploi. Beaucoup de la population libanaise sont des réfugiés qui luttent depuis longtemps. Mais aujourd’hui, même les familles de la classe moyenne s’efforcent pour mettre de la nourriture sur la table. Depuis près d’un an, tout le monde se demande la même chose : « qu’est-ce qu’on va manger demain ?

En octobre de l’année dernière, nous avons dû mettre tous nos programmes à long terme en attente et donner la priorité à la distribution des colis alimentaires, car la crise économique est devenue une urgence humanitaire.

Tout cela était avant que la pandémie du coronavirus n’immobilise le monde un plus tôt cette année. Le Liban a connu une hausse du nombre de cas ces dernières semaines, et les hôpitaux sont débordés.

Islamic Relief est déjà sur le terrain – nous fournissons de l’eau potable et de la nourriture aux personnes qui ont perdu leur maison. Dans quelques jours, nous allons également aider à déblayer les rues des débris causés par l’explosion, en fournissant aux personnes actuellement au chômage un salaire pour ce travail. Dans un plus long terme, nous allons continuer à fournir des colis alimentaires, car le port maritime a été détruit, ce qui signifie que les importations alimentaires seront considérablement réduites dans un pays qui est déjà à genoux.

Islamic Relief travaille au Liban depuis 2006, soutenant les réfugiés et d’autres personnes vivant dans la pauvreté avec des moyens de subsistance.

 

Faites un don à notre Appel d’urgence Liban ici:

© Islamic Relief © 2020 | Tous droits réservés | organisation caritative enregistrée sous le numéro 328158